Julien Desbordes

“Lorsque l’unité est parfaite entre le geste et la forme, entre l’agent et l’instrument, il est possible de transcender les lois mécaniques et de mettre en action d’autres forces. Ce principe, bien connu des hautes traditions qui sont à l’origine des arts martiaux, se retrouve parfois dans la pratique musicale. […] Il ne s’agit donc pas tant de mettre en œuvre la force musculaire ou l’habileté technique que de parvenir à une totale intimité entre l’interprète et son instrument, laquelle se traduit par des sons d’une qualité et d’une puissance insoupçonnées. Les bons musiciens savent cela, mais il existe des degrés dans cette maîtrise.“ Jean During - L'Âme des Sons