Improviser à la guitare

improviser a la guitare lyon

Lorsque que l’on débute la guitare, le mot “improvisation“ peut soit faire rêver, soit faire peur (ou un peu des deux)… En fait la capacité à improviser, c’est à dire à s’exprimer spontanément par la musique, n’a pas vraiment grand chose à voir avec les connaissances théoriques, ou les capacités techniques. Il faut certes un minimum de technique pour jouer avec la guitare, mais ce n’est pas le travail technique qui donnera la spontanéité.

J’ai souvent en cours des personnes avec de l’expérience, de 10 à 30 ans de pratique de la guitare, concerts etc… et qui viennent avec une problématique particulière : “je tourne en rond quand j’improvise”.

Ces mêmes personnes viennent généralement avec une demande spécifique, pensant que ce sentiment de tourner en rond vient du fait qu’ils ne connaissent pas assez de gammes, pas assez de théorie, de technique et qu’ils ne savent pas assez jouer sur tout le manche.

Je pense que c’est faire fausse route par rapport à la problématique de départ. Le sentiment de tourner en rond ne vient pas du fait de faire toujours la même chose. Il s’agit plutôt de sens. Est-ce que ce que je joue à du sens? Et ai-je le sentiment de vraiment m’exprimer quand j’improvise? Car en fait, je peux jouer tous les jours la même chose, si je m’exprime réellement quand je le fait, si cela a du sens pour moi, alors ce n’est absolument pas un problème, et je n’ai pas le sentiment de tourner en rond.

Première chose : est-ce que lorsque j’improvise, mes doigts bougent tout seuls? Souvent nous apprenons des positions, et les doigts se mettent à bouger par réflexe de position. Alors, est-ce que je peux chanter des mélodies, et les jouer tout de suite après?

Ensuite lorsque je chante, est-ce que cela a du sens pour moi? Ai-je le sentiment de raconter quelque chose, de m’exprimer?

Voilà des pistes vraiment pertinentes à explorer, avant toute chose pour improviser. Sinon, toute la technique, et toute la théorie ne fera qu’ajouter de la dispersion, de la confusion, et continuera de m’éloigner de ma capacité d’expression.

Commencer sur un blues par exemple, avec quelques notes,2 à 4 maximum… Ne pas hésiter à répéter les mêmes phrases pour y trouver du sens…

Un exemple:


[ms_person name=”Julien Desbordes” style=”below” title=”Professeur de guitare, fondateur de Guitar Connection” link_target=”_blank” overlay_color=”” overlay_opacity=”0.5″ picture=”https://guitarconnection.fr/wp-content/uploads/2016/03/julien-desbordes-108.jpg” piclink=”http://guitarconnection.fr/enseignant-professeur-de-guitare-lyon” picborder=”1″ picbordercolor=”#020202″ picborderradius=”1″ iconboxedradius=”4px” iconcolor=”” icon1=”fa-user” icon2=”fa-facebook-square ” icon3=”fa-linkedin-square” icon4=”” icon5=”” link1=”https://guitarconnection.fr/enseignant-professeur-de-guitare-lyon/” link2=”https://www.facebook.com/juliendesbordespage/” link3=”https://fr.linkedin.com/in/desbordesjulien” link4=”” link5=”” class=”” id=””]Julien est guitariste et musicien. Il pratique et enseigne également le Tai Chi Chuan. Sa pédagogie se nourrit de la pratique de la musique, du Tai Chi, du Chant Dhrupad et de ses recherches personnelles.[/ms_person]

Laisser un commentaire